• 03 OCT 17

    Hématologie

    Les analyses hématologiques sont pratiquées sur le sang pour permettre le diagnostic ou le suivi de certaines maladies. Le sang est composé d’un liquide, le plasma, dans lequel flottent des cellules (globules rouges, blancs et plaquettes) et un grand nombre de substances (protéines, hormones, vitamines, etc.). Ainsi, l’hématologie regroupe l’analyse des cellules du sang mais aussi d’éléments dissous dans le plasma comme les facteurs de la coagulation ou les anticorps.

    Le sang: Définition 

    Le sang est un liquide rouge biologique circulant dans les artères et les veines sous l’impulsion du cœur. Un individu en contient de 5 à 7 litres de sang dans son corps, ce qui représente environ 8% de son poids total. Le sang est constitué de plasma, de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes. Il distribue l’oxygène à toutes les cellules, tous les tissus et tous les organes du corps pour ensuite les débarrasser de leurs déchets. Le sang joue aussi un rôle dans la défense immunitaire.

    Globules rouges ou érythrocytes

    Le mot érythrocytes vient du grec « érythros » rouge  et « cytos » cellule. Les érythrocytes donnent sa couleur au sang. Les globules rouges ont la forme de lentilles qui peuvent se déformer considérablement lorsqu’ils doivent se déplacer dans les vaisseaux sanguins étroits. Les érythrocytes matures ne possèdent pas de noyau cellulaire. Ils vivent pendant 100 à 120 jours dans l’organisme pour le transport de l’oxygène et sont ensuite éliminés par la rate.

    Les globules blancs ou leucocytes

    Le nom provient du également du grec « leukos » blanc. Les cellules sanguines incolores sont dites blanches parce qu’elles forment une pâte blanche lorsqu’elles sont séparées des autres cellules sanguines. Le terme globules blancs est un terme générique pour 3 sous groupes qu’il convient de distinguer.

    Les granulocytes s’activent lorsque survient une infection ou une inflammation.

    Les monocytes (ou macrophages) sont des cellules géantes « gloutonnes » qui absorbent les agents pathogènes et les cellules mortes environnantes et les digèrent.

    Les lymphocytes constituent le cœur du système immunitaire et remplissent 2 fonctions essentielles. Ils forment les anticorps ciblés contre l’envahisseur et possèdent la mémoire qui leur rappelle les agents d’infections antérieures.

    Les plaquettes sanguines 

    A l’instar des érythrocytes, les plaquettes sont de forme circulaire et veillent à ce que le sang reste à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Les petites blessures des vaisseaux sont immédiatement « colmatées » avec des thrombocytes. Une agglutination de plaquettes sanguines est appelée thrombus. Cet amas de sang coagulé de doit pas être trop gros sous peine de boucher les vaisseaux sanguins.

    Le plasma sanguin

    Sans plasma les cellules sanguines solides ne pourraient pas être transportées à travers le corps. Le plasma constitue la partie liquide du sang. Outre l’eau (90%) et des sels, le plasma contient des lipides, des hormones et des substances protéiques.

    Sources:

    http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/23699-sang-definition

    http://www.rts.ch/decouverte/sante-et-medecine/corps-humain/le-sang/

    Autres rubriques

    • Facteurs de risque cardiovasculaires

      Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, les principaux facteurs de risque cardiovasculaire peuvent être modifiés : tabagisme, hypertension artérielle, cholestérol, sédentarité et surpoids.

    • Arrêter de fumer

      Arrêter de fumer n’est pas chose facile, c’est une évidence ! Ne renoncez pas après un premier essai, la réussite intervient généralement après plusieurs tentatives.

    • L’asthme

      L’asthme est une pathologie de plus en plus fréquente.

      Comment reconnaître une crise ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les examens nécessaires au diagnostic ? Quels sont les traitements ?

Rubriques

  • En bactériologie et parasitologie, le but des analyses est souvent d’identifier l’agent responsable de l’infection : bactérie, parasite, champignons microscopiques, etc. Elles consistent donc à prélever un échantillon et à rechercher l’élément pathogène soit par observation directe, soit après mise en culture. L’identification du germe pathogène aidera à définir le meilleur traitement et l’antibiotique le plus efficace.

  • La biochimie est l’étude des réactions chimiques du monde vivant. Les analyses biochimiques consistent à mesurer les quantités des constituants des liquides biologiques (sang, urine, etc.). La plupart des maladies ont en effet des répercussions sur leur composition et leur étude peut aider au diagnostic et au suivi de nombreuses maladies.

  • Les analyses hématologiques sont pratiquées sur le sang pour permettre le diagnostic ou le suivi de certaines maladies. Le sang est composé d’un liquide, le plasma, dans lequel flottent des cellules (globules rouges, blancs et plaquettes) et un grand nombre de substances (protéines, hormones, vitamines, etc.). Ainsi, l’hématologie regroupe l’analyse des cellules du sang mais aussi d’éléments dissous dans le plasma comme les facteurs de la coagulation ou les anticorps.

  • La sérologie est l’étude du sérum, c’est-à-dire le sang débarrassé de ses cellules et de certains constituants. La plupart du temps, il a l’aspect d’un liquide transparent et jaunâtre. Communément, la sérologie consiste à évaluer l’immunité à une maladie en mesurant la quantité d’anticorps spécifiques de celle-ci.

Ce site ne peut en aucun cas remplacer une consultation.