• 03 OCT 17

    Biochimie

    La biochimie est l’étude des réactions chimiques du monde vivant. Les analyses biochimiques consistent à mesurer les quantités des constituants des liquides biologiques (sang, urine, etc.). La plupart des maladies ont en effet des répercussions sur leur composition et leur étude peut aider au diagnostic et au suivi de nombreuses maladies.

    Le biochimiste est le spécialiste des processus chimiques qui orchestrent les organismes vivants. Il peut exercer dans de nombreux domaines, comme celui de la médecine, de l’industrie agroalimentaire ou pharmaceutique, mais aussi en biotechnologie et en écologie.

    Qu’est-ce qu’un biochimiste? 

    La biochimie, comme son nom le sous-entend, allie la biologie et la chimie. Pour cette raison, le biochimiste est le spécialiste des processus chimiques qui régissent le vivant. Autrement dit, il étudie et analyse les cellules humaines, animales et végétales, sans oublier leur environnement, pour mieux les comprendre. Il s’intéresse au monde microscopique des organismes vivants pour percer leur fonctionnement. A partir de là, il peut par exemple mettre en place des applications dans des domaines variés, comme la médecine, la biotechnologie ou encore l’écologie.

    Ainsi, ses fonctions sont diversifiées, d’une spécialité et d’un type d’emploi à un autre). Citons notamment :

    • l’étude des processus chimiques qui surviennent dans une cellule (comme sa division cellulaire ou sa croissance) ;
    • il établie des normes en construisant des méthodes et des procédés normalisés ;
    • il évalue les effets de médicaments et de toxines sur des cellules humaines, animales ou végétales ;
    • ou encore il fait l’essai de produits ou de matériaux, et en évalue la qualité et la fiabilité.

    Comme le biochimiste peut aussi travailler dans un laboratoire de recherche en tant que chercheur, il peut aussi prendre en charge la supervision du travail d’étudiants ou de techniciens, la rédaction d’articles scientifiques et des demandes de financement.

    Les différentes spécialités du biochimiste.

    Il existe de nombreuses branches, ou secteur d’activités, dans lesquelles le biochimiste peut exercer. Citons par exemple :

    • la médecine;
    • l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique ou encore des cosmétiques;
    • l’environnement ;
    • l’écologie ;
    • l’agriculture ;
    • ou encore la recherche.

    A chacun de ces domaines correspondent des tâches spécifiques. Mais le biochimiste demeure un des spécialistes de laboratoire, qui s’intéresse aux processus chimiques qui orchestrent le vivant.

    Comment travaille le biochimiste?

    Quelque soit le secteur d’activité dans lequel il évolue, c’est principalement en laboratoire que le biochimiste opère, que celui-ci se localise dans un milieu hospitalier ou encore industriel.

    On fait appel au biochimiste pour de nombreuses raisons :

    • en médecine :
      • pour évaluer l’état de santé générale d’une personne ;
      • pour évaluer le fonctionnement d’un organe ;
      • pour s’assurer du bon fonctionnement d’un traitement ;
      • pour déceler une lésion au niveau d’un organe ;
      • ou encore pour détecter des substances chimiques libérées par des tissus endommagés ;
    • en environnement :
    • pour étudier les cycles biogéochimiques des éléments naturels, comme l’azote ou le carbone, mais aussi de contaminants, comme les métaux lourds ou les pesticides ;
    • pour comprendre la distribution de ces composés sur la planète et ainsi mieux anticiper leurs effets sur l’eau, le sol, la faune, la flore mais aussi la santé public ;
    • pour mettre au point des méthodes d’analyses et détecter ces composés dans l’environnement ;
    • pour suivre la bioaccumulation des ces composés dans les êtres vivants ;
    • pour contrôler la qualité des produits fabriqués ou transformés ;
    • pour vérifier que les produits répondent aux normes en vigueur.
    • en industrie :

    L’implication du biochimiste dans la recherche.

    Dans le milieu de la recherche, le biochimiste travaille en étroite collaboration avec les chercheurs d’autres domaines (comme le microbiologiste, le chimiste,le biologiste, etc).

    Pas exemple, une fois qu’une molécule d’intérêt est identifié, alors le biochimiste scrute son comportement, son évolution, ses réactions face à d’autres molécules, organismes ou situations. Ainsi, ses travaux peuvent l’amener à diverses applications, comme :

    • la mise en place de méthodes de conservation des aliments ;
    • la conception de médicaments ;
    • ou encore la mise au point de méthodes de traitement des eaux ou des sols pollués.3

    Source:

    http://www.passeportsante.net/fr/specialites-medicales/Fiche.aspx?doc=biochimie

    Autres rubriques

    • Facteurs de risque cardiovasculaires

      Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, les principaux facteurs de risque cardiovasculaire peuvent être modifiés : tabagisme, hypertension artérielle, cholestérol, sédentarité et surpoids.

    • Arrêter de fumer

      Arrêter de fumer n’est pas chose facile, c’est une évidence ! Ne renoncez pas après un premier essai, la réussite intervient généralement après plusieurs tentatives.

    • L’asthme

      L’asthme est une pathologie de plus en plus fréquente.

      Comment reconnaître une crise ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les examens nécessaires au diagnostic ? Quels sont les traitements ?

Rubriques

  • En bactériologie et parasitologie, le but des analyses est souvent d’identifier l’agent responsable de l’infection : bactérie, parasite, champignons microscopiques, etc. Elles consistent donc à prélever un échantillon et à rechercher l’élément pathogène soit par observation directe, soit après mise en culture. L’identification du germe pathogène aidera à définir le meilleur traitement et l’antibiotique le plus efficace.

  • La biochimie est l’étude des réactions chimiques du monde vivant. Les analyses biochimiques consistent à mesurer les quantités des constituants des liquides biologiques (sang, urine, etc.). La plupart des maladies ont en effet des répercussions sur leur composition et leur étude peut aider au diagnostic et au suivi de nombreuses maladies.

  • Les analyses hématologiques sont pratiquées sur le sang pour permettre le diagnostic ou le suivi de certaines maladies. Le sang est composé d’un liquide, le plasma, dans lequel flottent des cellules (globules rouges, blancs et plaquettes) et un grand nombre de substances (protéines, hormones, vitamines, etc.). Ainsi, l’hématologie regroupe l’analyse des cellules du sang mais aussi d’éléments dissous dans le plasma comme les facteurs de la coagulation ou les anticorps.

  • La sérologie est l’étude du sérum, c’est-à-dire le sang débarrassé de ses cellules et de certains constituants. La plupart du temps, il a l’aspect d’un liquide transparent et jaunâtre. Communément, la sérologie consiste à évaluer l’immunité à une maladie en mesurant la quantité d’anticorps spécifiques de celle-ci.

Ce site ne peut en aucun cas remplacer une consultation.