• 04 OCT 17
    Arthrose

    Arthrose

    Très répandue, l’arthrose résulte d’une dégradation du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations.

    L’arthrose touche une très large proportion de la population après un certain âge. Cette maladie se caractérise par l’usure du cartilage articulaire, qui peut ainsi disparaître. Les os se touchent, des raideurs apparaissent et parfois même, des blocages.

    Le traitement de l’arthrose

    Frappant plus durement les femmes, l’arthrose ne bénéficie actuellement que de traitements symptomatiques. La prise en charge est concentrée sur la réduction de la douleur. Dans les cas de destruction osseuse, la chirurgie permet la pose de prothèses articulaires.

    Causes 

    Les articulations sont soumises à des forces de tension et de compression importantes au cours de la vie et ce processus dégénératif augmente avec l’âge, touchant généralement les personnes à partir de 40-50 ans. L’arthrose attaque le cartilage et le détruit sans inflammation ou infection au contraire de l’arthrite, puis crée la formation d’excroissances osseuses.
    On appelle « cartilage » la structure élastique et résistante recouvrant les extrémités osseuses. L’extrémité de chaque os est en effet recouverte de cartilage, substance élastique et glissante, aux propriétés très résistantes permettant d’effectuer des mouvements amples. Le cartilage recouvre l’extrémité des os et participe à la mobilité articulaire avec un minimum de frottements. Il protège l’os et recouvre les extrémités des os afin de leur permettre de glisser facilement mais également d’amortir les pressions subies par les articulations.

    Lorsque le cartilage s’abîme, il se produit un détachement de petits fragments et une modification du liquide synovial. Le cartilage perd alors sa souplesse et son élasticité. Les deux os de l’articulation se frottent l’un sur l’autre et de petites excroissances osseuses anormales se développent à ce niveau.

    Symptômes 

    Elle se manifeste par des douleurs chroniques, une impotence fonctionnelle (diminution des mobilisations liées aux douleurs), une raideur. Les articulations les plus touchées sont les hanches, les genoux et les articulations des vertèbres lombaires.

    Lors d’une arthrose, maladie mécanique, l’articulation devient douloureuse lorsqu’elle est fonctionne. La douleur se calme ensuite au repos. L’arthrose atteint chaque personne de manière différente. Une arthrose provoque dans la majorité des cas des [ douleurs articulaires|blank], une raideur et parfois un gonflement de l’articulation concernée. La douleur provient des tissus de voisinage qui sont très innervés notamment la membrane synoviale, de l’os, des ligaments ou des tendons. Une sensibilité de l’articulation est présente lorsqu’on applique une pression. Les changements de température peuvent également représenter des facteurs de déclenchement. La raideur de l’articulation survient surtout le matin au réveil ou après une période d’immobilité nocturne et se prolonge en général moins d’une heure. Une perte progressive de flexibilité dans l’articulation apparait, limitant et rendant les mouvements douloureux.

    Les autres signes qui peuvent être constatés: l’apparition progressive de petites déformations l’articulation et une Inflammation.

    Source:

    http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/contents/779-arthrose-causes-symptomes-et-traitement#causes

    Autres rubriques

    • Facteurs de risque cardiovasculaires

      Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, les principaux facteurs de risque cardiovasculaire peuvent être modifiés : tabagisme, hypertension artérielle, cholestérol, sédentarité et surpoids.

    • Arrêter de fumer

      Arrêter de fumer n’est pas chose facile, c’est une évidence ! Ne renoncez pas après un premier essai, la réussite intervient généralement après plusieurs tentatives.

    • L’asthme

      L’asthme est une pathologie de plus en plus fréquente.

      Comment reconnaître une crise ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les examens nécessaires au diagnostic ? Quels sont les traitements ?

Rubriques

  • En bactériologie et parasitologie, le but des analyses est souvent d’identifier l’agent responsable de l’infection : bactérie, parasite, champignons microscopiques, etc. Elles consistent donc à prélever un échantillon et à rechercher l’élément pathogène soit par observation directe, soit après mise en culture. L’identification du germe pathogène aidera à définir le meilleur traitement et l’antibiotique le plus efficace.

  • La biochimie est l’étude des réactions chimiques du monde vivant. Les analyses biochimiques consistent à mesurer les quantités des constituants des liquides biologiques (sang, urine, etc.). La plupart des maladies ont en effet des répercussions sur leur composition et leur étude peut aider au diagnostic et au suivi de nombreuses maladies.

  • Les analyses hématologiques sont pratiquées sur le sang pour permettre le diagnostic ou le suivi de certaines maladies. Le sang est composé d’un liquide, le plasma, dans lequel flottent des cellules (globules rouges, blancs et plaquettes) et un grand nombre de substances (protéines, hormones, vitamines, etc.). Ainsi, l’hématologie regroupe l’analyse des cellules du sang mais aussi d’éléments dissous dans le plasma comme les facteurs de la coagulation ou les anticorps.

  • La sérologie est l’étude du sérum, c’est-à-dire le sang débarrassé de ses cellules et de certains constituants. La plupart du temps, il a l’aspect d’un liquide transparent et jaunâtre. Communément, la sérologie consiste à évaluer l’immunité à une maladie en mesurant la quantité d’anticorps spécifiques de celle-ci.

Ce site ne peut en aucun cas remplacer une consultation.